Quelqu’un qui a une crise cardiaque peut rencontrer tout ou une partie des problèmes suivants:

  • Pression inconfortable, sensation de plénitude ou de compression au centre de la poitrine
  • Malaise ou douleur se propageant au-delà de la poitrine jusqu’aux épaules, au dos, au cou, à la mâchoire, aux dents, à un ou aux deux bras ou, occasionnellement, à la partie supérieure de l’abdomen
  • Essoufflement
  • Étourdissements, vertiges, évanouissements
  • Transpiration
  • Nausée

Une crise cardiaque provoque généralement des douleurs thoraciques pendant plus de 15 minutes, mais elle ne peut en outre présenter aucun symptôme. Il est important de savoir que des symptômes, autres qu’une douleur thoracique, peuvent survenir, tels qu’une indigestion ou une douleur persistante au cou ou à la mâchoire.

Beaucoup de personnes qui subissent une crise cardiaque présentent des signes avant-coureurs des heures, des jours ou des semaines.

Que faire si vous ou quelqu’un d’autre êtes victime d’une crise cardiaque

  • Appelez le 911 ou votre numéro d’urgence local. N’ignorez pas et n’essayez pas de combattre les symptômes d’une crise cardiaque. Si vous n’avez pas accès aux services médicaux d’urgence, demandez à un voisin ou à un ami de vous conduire à l’hôpital le plus proche. Conduisez vous-même seulement en dernier recours, et réalisez que cela vous expose, à vous et à d’autres personnes, à des risques lorsque vous conduisez dans ces circonstances.
  • Mâchez et avalez une aspirine, sauf si vous êtes allergique à l’aspirine ou si votre médecin vous a dit de ne jamais prendre d’aspirine.
  • Prenez de la nitroglycérine, si prescrite. Si vous pensez avoir une crise cardiaque et que votre médecin vous a déjà prescrit de la nitroglycérine, suivez les instructions. Ne prenez pas la nitroglycérine de quelqu’un d’autre, car cela pourrait vous mettre plus en danger.
  • Commencez la RCP ou réanimation cardiopulmonaire si la personne est inconsciente. Si vous êtes avec une personne inconsciente, parlez-en au répartiteur du 911 ou à un autre spécialiste de l’urgence. On vous conseillera peut-être de commencer la réanimation cardiopulmonaire (RCP).

Si vous n’avez pas reçu de formation en RCP, les médecins recommandent de n’effectuer que des compressions thoraciques (environ 100 à 120 compressions par minute). Le répartiteur peut vous indiquer les procédures appropriées jusqu’à l’arrivée de l’aide.

  • Si un défibrillateur externe automatisé est immédiatement disponible et que la personne est inconsciente, suivez les instructions de l’appareil pour l’utiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *